Rotorua

Champagne Pool Wai-o-Tapu Rotorua

Camping à Rotorua

Rapidement, l’odeur de souffre se fait sentir, ça y est, nous sommes à Rotorua. L’odeur d’œuf pourri s’imprègne dans le van. L’activité géothermique est très présente dans la ville. Sur les bords de la route, il y a de la fumée qui s’élève du sol. Le Family Holiday Park de Rotorua est très bien situé. Nous profitons de leur offre : pour deux nuits achetées, la troisième est offerte. On paye 68$ les trois nuits, ce qui nous revient à 11,3$ par personne la nuit. Ça veut vraiment le coup, sachant qu’on a 1Gb d’internet, une petite cuisine et des douches chaudes illimitées. La gérante nous accueille très bien et nous propose pleins d’activités à faire. Elle a des promotions très intéressantes ! 

 

Wai-o-Tapu

Wai-o-Tapu est une réserve naturelle situé à Rotorua, c’est la zone d’activité thermale la plus grande de la région volcanique. Elle fait 18km² et est composée de fumerolles, de cratères, de piscines d’eau et de boue (chaudes et froides). L’entrée est à 32,5$ mais nous payons 29,25$ grâce au -10% offert par le camping. Le Lady Knox Geyser est situé à quelques kilomètres de Wai-o-Tapu. Ce geyser est provoqué tous les jours à 10h45 avec du savon. Il monte jusqu’à 20m de haut ! C’est assez impressionnant. 

 

 

Wai-o-Tapu signifie « Eau Sacrée » car il est impossible de la boire, en effet, certaines font entre 74°C et 300°C ! Nous passons au-dessus de la rivière de Wai-o-Tapu. Elle est chaude et rejoint le fleuve Waikato. Les premiers cratères de 20m de diamètre et 12m de profondeur sont visibles juste après. Ils se sont formés par l’arrivée à la surface d’eau acide pendant les 900 dernières années. L’eau bouillonne au fond, il y a des cristaux de souffre jaunes sur les roches. Nous arrivons à Artist’s Palette, proche de The Champagne Pool, cette palette est très colorée : vert, jaune, bleu, …  

Nous passons sur un petit chemin en bois juste au-dessus de l’eau. Il ne faut pas glisser, l’eau fume et boue autour de nous ! Nous faisons un petit détour vers la Champagne Pool. Elle fait 60m de diamètre et 60m de profondeur, c’est la plus grande de la zone. Il y a 900 ans, une éruption hydrothermale format cette piscine. L’eau est à 74°C et est composée de mercure, d’or, d’argent, de thallium, de souffre, d’arsenic, d’antimoine, … Les couleurs sont fabuleuses, le bord est orange et le milieu vert. De la fumée monte à une dizaine de mètres ! On continue le chemin et découvrons d’autres cratères, piscines d’eaux en ébullitions, forêts, … avant de revenir à The Champagne Pool. L’Inferno Crater bouillonne en bas, il est monté à plus de 20m de hauteur récemment. Le Bird’s Nest a dans ses trous des nids d’oiseaux. Ils utilisent la chaleur du mur pour incuber leurs œufs. Mais ce n’est pas la période pour voir les oiseaux. 

Nous terminons par le Devil’s Bath : l’eau à l’intérieur de ce cratère est verte! Elle est composée d’arsenic. Même si ça donne envie de se baigner, nous comprenons rapidement qu’il vaut mieux éviter… 

 

 

Nous mangeons à l’aire de pique-nique de Wai-o-Tapu. Un chaton roux s’approche de nous, un peu maigre et avec une petite blessure à la patte. Nous n’avons pas grand chose à lui donner à manger, mais il est tellement affamé que ça lui convient. Nous le disons au guide que nous avons vu au geyser ce matin. Il essaye de l’attraper depuis trois jours. On espère que son piège va fonctionner et qu’il sera adopté rapidement.  

A 3km de Wai-o-Tapu, les Mud Pools sont les plus grandes piscines de boire de Nouvelle-Zélande. L’eau est en ébullition et de la boue saute un peu partout au dessus de la piscine. Plutôt rigolo cet endroit !  

 

 

Un peu plus loin, on marche 10 minutes pour avoir une vue en contre-bas sur Rainbow Reserve. L’eau est bleu émeraude et donne envie de se baigner mais elle est brûlante. 

 

Rainbow Reserve Rotorua

 

Pas loin du centre de Rotorua, il y a un parc avec deux petites piscines pour tremper les pieds. C’est plutôt agréable, malgré l’odeur de souffre. 

 

Super soirée au Mitai Village à Rotorua

Nous avons réservé une soirée au Mitai Village. Le camping nous propose l’entrée à 88$ par personne au lieu de 116$ et de profiter d’une navette qui vient nous chercher. On retrouve Laetitia et Thomas au village. Une maori nous accueille et nous fait asseoir, mais nos amis français ne sont pas prévu à la même table que nous. Nous faisons la connaissance de Judy, Kay, Rose et Suzanne, quatre australiennes d’une soixantaine d’années. Elles commandent plusieurs bouteilles de vins (à 30$ chacune !) et nous servent un verre. Nous discutons de notre voyage, de notre vie en France et de la leur. Un couple de malaisiens nous rejoint à la table. Il y a 14 nationalités présentent ce soir : Nouvelle-Zélande, Australie, États-Unis, Corée, Chine, France, Cuba, … 

Le guide divise la salle en deux (nous ne sommes pas avec Thomas et Laetitia). Une Maori nous explique l’utilisation de leur grand canoë puis nous découvrons notre repas en train de finir sa cuisson sous terre. Ça sent divinement bon !  

 

Mitai Village Rotorua

 

On descend au bord d’un petit ruisseau et plusieurs Maoris arrivent avec leur bateau éclairé de feu. Leur chant de guerre font un peu peur mais c’est tellement beau. Ils font plusieurs aller-retour. C’est très impressionnant de les voir ainsi de nuit. Tout le monde remonte pour assister au spectacle maori : chants, danses, démonstrations et explications des armes. Les chants sont magnifiques, les hommes et les femmes sont en tenue maori et leurs visages sont remplies de tatouages. Les hommes en ont sur les joues, le nez et le menton. Le chef en a aussi sur le front. Les tatouages des femmes sont situés sur le menton, et leurs lèvres sont entièrement tatouées. Le chef nous explique que les femmes sont tatouées ainsi pour symboliser la protection qu’elles apportent à leur enfants. Malheureusement, aujourd’hui, ces tatouages sont mal vus et il leur est difficile de trouver un travail. Le spectacle se termine par le Haka. Très belle représentation ! Nous retournons à la salle à manger et découvrons le buffet : soupe au poisson, pain à l’ail, pain au beurre, riz, petits pois / maïs, stuffing, patate et kumara (patate douce), salade, poulet, agneau, … Et en dessert, salade de fruit et gâteau au chocolat.

 

 

Nous passons ce merveilleux repas à discuter avec les australiennes. L’une est mariée, une autre divorcé et deux sont veuves. Elles voyagent régulièrement ensemble dans le monde entre femmes. Elles ont loué deux camping-car pour deux semaines en Nouvelle-Zélande. Le repas terminé (et les bouteilles finies) on suit une guide en direction des glow-worms. Une lampe de poche pour deux, nous avançons jusqu’à des petites maisons. Les maoris possèdent une petite cabane pour chaque activité : une pour dormir, une pour manger, une pour cuisiner, … 

Le chemin continue au bord d’un petit ruisseau, nous éteignons tous nos lampes et les vers luisants éclairent d’une lumière verte leurs corps. Il n’y en a pas autant qu’à Hokitika mais c’est bien d’en voir ici. 

Les australiennes et les malaisiens rentrent au camping avec nous par la navette. Laetitia et Thomas nous rejoignent avec leur voiture. Judy nous propose de boire le thé dans son camping-car. Nous passons la soirée à discuter avec elles. Nous parlons voyage, travail, Helpx, famille, … Kay a six chevaux, je lui dis que ce week-end nous allons voir un CCI*** à Taupo (épreuve d’équitation composée de dressage, cross et jumping). Elle nous raconte alors qu’elle rêve de voir le CCI**** de Pouh. Rapidement, je comprend que « Pouh » signifie « Pau ». Même à l’autre bout du monde, il est possible de rencontrer quelqu’un rêvant de venir chez nous à Pau ! 

Nous avons passé une super soirée en leur compagnie. 

Le lendemain matin, on reste avec Thomas et Laetitia avant de leur dire à nouveau « au-revoir ». Cette fois-ci, nous ne sommes vraiment pas sûrs de se revoir en Nouvelle-Zélande

 

Dans la forêt de Redwoods

Redwoods est une forêt de Sequioa à cinq minutes du centre de Rotorua. Plusieurs chemins de randonnées sont balisés pour VTT, chevaux ou piétons : de 30 minutes à une journée. On se balade au milieu de ces majestueux arbres. Le Coastal Californian Redwood mesure 110m de haut dans leur habitat naturel, 72m maximum ici et 169m de diamètre. Depuis 1899, 170 espèces d’arbres ont été planté dans la Whakarewarewa Forest. 

 

Redwood Rotorua

 

La route jusqu’au camping de Matata est à environ 1h de Rotorua. 7$ par personne avec WC et douche à 1$. Demain, on a réservé une journée à White Island pour marcher sur un volcan actif ! 

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *