Les règles en voyage

Balançoire Wanaka

Si vous êtes un homme, ce qui va suivre ne va pas spécialement vous intéresser, mais vous pouvez quand même continuer à lire 😉 Contrairement aux hommes, notre hygiène féminine est plus compliquée : nous avons une pilosité à faire disparaitre et … des périodes menstruelles!  Alors en voyage, autant vous dire que ce n’est pas aussi facile quand on n’a pas notre confort habituel… 

 

Culotte menstruelle FEMPO

J’ai découvert un petit bijou il y a quelques mois : la culotte menstruelle FEMPO. C’est une culotte tout à fait normale et très confortable. Elle n’est pas épaisse (moins de 2mm), absorbante, sans fuite et sans odeur. Les plus : elle ne contient pas de nanoparticules d’argent ou de cuivre et elle est composée de textiles certifiés Oeko-Tex (comme les couches bébés). 

 

Culotte menstruelle FEMPO - avis

 

Voilà une excellente alternative aux produits chimiques qui sont présents dans les tampons et serviette hygiéniques. C’est meilleur pour notre santé mais aussi pour notre jolie planète. Si vous additionnez toutes les serviettes et tampons que jette une femme sur toute une vie, c’est assez impressionnant.

 

Mon avis sur le shorty et la culotte menstruelle FEMPO

J’étais un peu sceptique au départ mais j’avais envie d’essayer une manière saine pour mes périodes menstruelles. Et j’ai été dès le premier jour conquise. Cela fait plusieurs cycles que j’utilise la culotte de règles FEMPO. Je l’utilise le premier, le troisième et le dernier jour de mes règles. Le soir en rentrant, je la rince à l’eau froide et la nettoie avec du savon de Marseille détachant au fiel de bœuf (un miracle pour faire partir le sang). Puis je la laisse sécher (elle sèche rapidement). En fin de cycle, je la passe à la machine à laver.

Je ne pense pas que cette culotte puisse être suffisante le deuxième jour de mes règles (jour le plus abondant) mais elle convient très bien pour tous les autres jours et/ou nuit.  Vous pouvez aussi l’utiliser en plus d’un tampon ou d’une serviette pour les jours abondants.

EDIT : FEMPO va sortir un nouveau modèle pour les flux abondants le 27 février à 32€ pendant 72 heures (puis à 37€). Voilà la solution pour le second jour de mes règles 🙂

Mon avis sur le shorty et la culotte menstruelle FEMPO: l’essayer, c’est l’adopter!

FEMPO a créé 2 modèles : une culotte et un shorty. Si vous voulez mon avis, je préfère la forme du shorty (je pense d’ailleurs en commander un autre). Ma taille correspond à ce que je porte habituellement. Si vous voulez l’essayer, vous pouvez l’acheter sur le site FEMPO : Je découvre la culotte FEMPO  

Profitez de -10% de remise en utilisant ce code promotionnel : MERCIEMY

Si vous aussi vous avez essayé la culotte FEMPO ou le shorty FEMPO, laissez votre avis en commentaire en bas de cette page 🙂

 

Coupe menstruelle

Deux ans avant notre voyage en Nouvelle-Zélande, j’ai découvert une révolution : la cup (ou coupe menstruelle). Ce petit objet coûte environ 30€ et est réutilisable pendant plusieurs années. Niveau écologie, c’est l’idéal. Plus aucuns déchets de serviettes ou tampons usagés. 

Il faut prendre le temps de s’y habituer mais après environ 2 cycles, la cup est adoptée! Le seul bémol, c’est qu’à chaque fois qu’on change la coupe menstruelle, il faut avoir un robinet pas loin pour la rincer avant de la remettre. Le jour où mon flux était le plus abondant, on s’arrangeait pour être soit dans un camping avec des toilettes, soit dans un HelpX. Et si ce n’était pas possible, je rinçais la cup avec une bouteille d’eau (pas très pratique de tenir la bouteille d’une main et de nettoyer la cup avec l’autre) ou encore mieux, j’utilisais ma seconde cup et nettoyais la première dès que j’avais un robinet. Pendant mes règles, ça m’est arrivé d’utiliser des WC handicapés. Je sais que c’est pas bien, mais l’avantage de ces WC, c’est qu’il y a tout le temps un lavabo à l’intérieur. 

A la fin de cycle, il suffit de la stériliser 5 minutes dans de l’eau bouillante. En France j’ai trouvé un petit récipient qui passe au four micro-onde, c’est plutôt pratique. En NZ, si nous avions un four micro-onde (camping ou HelpX) alors je la stérilisais comme ça, sinon, 5 min dans une casserole. 

 

Tampons bio

J’utilise aussi des tampons (pour aller me baigner par exemple). J’achète des tampons bio sans applicateur (moins de déchets).

 

La contraception et l’épilation en voyage

Découvrez un article complet sur la contraception (stérilet, pilule) et sur l’épilation en voyage.

 

L’hygiène en voyage

Découvrez un article complet sur l’hygiène en voyage (douches, toilettes, machine à laver) Lire l’article

 

Et si vous avez d’autres astuces sur l’hygiène féminine en voyage que vous souhaitez partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cet article ou à m’envoyer un email.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *